RECHERCHE LOGO Bien vieillir en Mayenne (4).png

CONTEXTE

Pourquoi ce projet ?

Femmes jouant Boule

Les services aux personnes sont définies en France comme l’ensemble des services contribuant au mieux-être des habitants sur leurs lieux de vie, qu'il s'agissent de leur domicile, de leur lieu de travail ou de loisirs.

Le maintien de ces services est particulièrement important sur les territoires ruraux car ils contribuent à leur attractivité et donc à leur dynamisme économique. Sur ces territoires, les services en direction des personnes vieillissantes sont un enjeu pour les années à venir. En effet, en France, les espaces ruraux sont, plus que d’autres, confrontés au vieillissement de leur population. La part des plus de 55 ans dans ces territoires atteint entre 30,6 % et 33,1 % selon les zones, contre 25,4 % à l’échelle nationale (Sabau, Blasquiet-Revol et Lenain, 20101 ). De plus, depuis plusieurs années, la politique de santé privilégie le maintien des personnes dépendantes à domicile afin de respecter leur projet de vie mais également pour répondre aux enjeux économiques du secteur

Pays de la Loire
RECHERCHE LOGO Bien vieillir en Mayenne (6).png
RECHERCHE LOGO Bien vieillir en Mayenne (7).png

L’augmentation de l’espérance de vie ouvre des perspectives d’évolution du secteur autour de l’accompagnement des personnes à domicile et notamment autour de la dépendance lourde. Parallèlement, la nouvelle génération de personnes âgées, mieux formée et en meilleure santé, va être plus exigeante sur la manière de vieillir à domicile. Ceci entraîne de nouveaux besoins liés au maintien à domicile plus long. Les personnes âgées restent à domicile plus longtemps.

Au niveau des professions médicales, les aides-soignantes, qui pouvaient participer à l’accompagnement de la personne âgée sont de plus en plus contraintes de ne réaliser que leur prestation sans avoir le temps de rester plus longtemps avec la personne pour l’aider dans son quotidien.

RECHERCHE LOGO Bien vieillir en Mayenne (9).png

Ces deux évolutions combinées entraînent une évolution du rôle des aides à domicile avec une sollicitation de plus en plus forte sur des tâches de plus en plus médicales, sans que cela ne corresponde à leur niveau de formation.

Mayenne

La Mayenne n’échappe pas à ces réalités. Ce territoire rural doit s’adapter à ces nouvelles perspectives concernant l’accompagnement des personnes vieillissantes notamment à domicile. Cette génération de personnes âgées est soucieuse et exigeante sur la manière de vieillir et souhaite être accompagnée de professionnels qualifiés dans la globalité de leur prise en soin.

L'enjeu des collectivités territoriales est de pouvoir répondre aux besoins et aux vœux de sa population tout en proposant un service adapté et de qualité.

RECHERCHE LOGO Bien vieillir en Mayenne (11).png

 Et cet enjeu ne se limite aux activités du domicile appartenant aux services à la personne, il s’étend également plus largement aux activités des services aux personnes qui regroupent (d’après le code ROME) les activités de services à la personne et à la collectivité, c’est-à-dire en structures (accompagnement de la personne et médiation familiale ; action sociale, socioculturelle, socio-éducative ; aide à la vie quotidienne ; défense, sécurité publique ; développement territorial et emploi ; nettoyage et propreté industriels ; sécurité privée), les activités de santé, de loisirs et d’animation.

Or, certains territoires souffrent d’isolement en terme mobilité (peu de transport collectif), de structures de soins et de formations. Une analyse rapide de la carte des formations de ce secteur élargi et un recueil des attentes de quelques professionnels et d’adultes en formation montrent que les offres de formations sont plutôt concentrées sur les grandes agglomérations du département et certaines populations se sentent un peu « oubliées ». De plus, les demandeurs d’emploi de ces territoires sont souvent assez éloignés de l’emploi, peu qualifiés et peu mobiles. Les parcours des candidats sont singuliers et les besoins des structures différents en fonction des territoires. Les futurs candidats recherchent davantage un parcours en rapport avec leurs valeurs et la qualité relationnelle ainsi que la compatibilité avec leur vie personnelle. De plus, leur envie d’évoluer rapidement, les oriente vers des formations courtes et modulables pour être opérationnel en très peu de temps. Leur mobilité professionnelle (changer de métier en restant sur le territoire) est souvent privilégiée à la mobilité géographique (garder un métier en changeant de territoire).

C'est dans ce contexte que le réseau des MFR a été sollicité afin de professionnaliser les demandeurs d'emploi du territoire pour accompagner les personnes dépendantes à domicile. La première étape était de faire découvrir ces  (interventions de professionnels, immersion, témoignage ). C'est également le moyen de montrer le fort potentiel en emplois de ce secteur  professionnel en tension. 

Sans titre (1).png

CONTEXTE

ACCUEIL

LE PROJET

NOS TRAVAUX

LES PARTENAIRES

IMAGES Flyer Académie des métiers SAP Mayenne (1).png